Coronavirus – Covid 19

La pandémie liée au coronavirus est venue bousculer notre rapport à la réalité, dans différents champs de la vie.

Le confinement, puis le déconfinement viennent interroger notre façon d’être en lien, aussi subtil soit-il.

Ces périodes ont pu se traverser et se traversent encore selon l’histoire singulière de chacun :

. Comme un temps de parenthèse, du temps privilégié,  la découverte d’une activité…

. Comme une grande période angoissante, par l’isolement forcé et consenti ou par un métier nécessaire et au contact des autres…

. Comme une surcharge liée par exemple au travail venu prendre toute sa place dans la sphère personnelle, familiale un forçage avec des effets d’après coup

Les enfants ont été privés d’écoles, de contacts des amis, du jour au lendemain avec la poursuite des apprentissages scolaires en ligne et avec les parents. Cette période a aussi été une traversée pour eux quel que soit le contexte de réalité de vie. Puis la réouverture des établissements scolaires, des lieux d’accueil de la petite enfance, avec de nouvelles règles, amène une nouvelle donne dans la proximité/physique, les échanges avec les camarades et adultes.

Tous ces changements dans la réalité induisent de façon plus ou moins visible un bouleversement dans son rapport à soi, au monde, quel que soit le mode d’expression (angoisse, peur de la maladie, méfiance, pas de côté, relativisation…) et qui vient en résonance à ce qui était déjà là, parfois en sourdine dans sa vie. Réveillant aussi des traumatismes.

(Vous trouverez sur ce site, quelques articles commandés par l’édition Ouest France, à l’onglet https://patriciablain-psychologue.fr/interventions-conferences/)